bouton YouTubebouton Twitterbouton Facebook
☰ MENU

L'esprit du Festival

Des clowns venus des quatre coins du monde

« Ça tourne vraiment pas rond sur la planète ! 
Stop ! Basta ! Pouce ! 
Si nous invitions des clowns du monde entier à se rassembler ?
Histoire de bousculer d’un grand coup de tatanes (taille 68 !) le bon ordre du monde ! ».

 

C’est ainsi qu’ont parlé, un jour de 2003, des clowns venus des quatre coins du monde, réunis à Niort, dans les Deux-Sèvres.

 

Et depuis lors, tous les 2 ans, des clowns de toute la planète arrivent par dizaines dans la bonne cité de Niort où la population les accueille en fanfare, trompettes et hourrah ! Certains d'entre eux, clowns hardis et intrépides, forment une Caravane Internationale des Clowns loufoque et joyeuse qui sillonne les communes des Deux-Sèvres et de la Nouvelle-Aquitaine avec parades et spectacles.
 
Ainsi le temps d’un festival, la planète se remet à tourner rond...

illustration de l'article

Le festival en chiffres

En 2019

 

à Niort

32.000 SPECTATEURS sur les 3 jours de Festival à Niort

7 scènes
80 spectacles & L'Arrivée des Clowns
48 clowns professionnels, 26 Cies
13 nationalités représentées

... et des clowns amateurs

 

La Caravane

11.800 SPECTATEURS dans les communes & quartiers visités par la Caravane internationale des clowns durant 7 semaines

55 communes visitées et associées (pour la plupart rurales) dont :
* 17 dans la Communautée d'Agglomération du Niortais
* 19 en Deux-Sèvres
* 17 en Nouvelle-Aquitaine

* 2 hors Région
 

133 partenaires mobilisés
communes, Ehpad, associations multiples, écoles, collèges, lycées, centres socioculturels, festivals, médiathèques, musées, Ligue de l’enseignement...

 

950 heures d'ateliers animés par des plasticiens et comédiens professionnels pour 890 enfants, adolescents et adultes.

 
 
Depuis la 1e édition

250 clowns différents de 26 nationalités y ont participé.

Près de 90 communes de toute notre Région ont déjà accueilli la Caravane internationale des Clowns.

 

Plus de 145 partenaires français et internationaux de tous horizons (artistique, social, éducatif, santé, sport, handicap, communication, institutions, etc.) accompagnent chaque édition.

illustration de l'article

Accueillir des personnages de la plus haute importance... les clowns !

Le clown est une figure emblématique du rire mais plus particulièrement du rire de soi-même... Personnage tiraillé entre ses désirs immenses et sa fragilité qui l’empêche de les réaliser, il est un éternel inadapté à ce monde, à cette société, à ses règles, à ses exigences... mais nous prenant à témoin de ses efforts pour y remédier, il nous fait rire de nos propres contradictions et accepter sainement et joyeusement cette part de fragilité qui est en chacun de nous et fait notre humanité.

Il porte sur la condition humaine et sur ses drames un regard amusé, tantôt tendre ou poétique, mais aussi critique, dénonçant l’absurdité, la violence, la cruauté pour les plus faibles, la lutte pour la survie de tous contre tous qu’on nous impose comme une loi.

Avec ses moyens dérisoires, de bric et de broc, mais son imagination sans limite, sa poésie, il invente et transforme la réalité pour qu’elle lui corresponde enfin et nous montre que les puissances de l’imagination, de l'utopie, de la solidarité et de la fraternité sont indispensables pour résoudre les problèmes que nous rencontrons.


« Réinventer son monde », voilà un défi permanent pour le clown et pour nous tous.

illustration de l'article

Montrer le clown sous toutes les coutures

Le clown peut avoir une multitude de facettes selon sa culture, son rôle social, son univers, les endroits où il se présente et les différents arts (cirque, danse, marionnette, cinéma, hopital...) dans lesquels on le rencontre.

 

Il se présente dans tous les lieux et pour tous les types de publics avec ou sans nez, avec ou sans paroles, dans des univers qui peuvent aller du poétique au politique, du rêve à la réalité la plus crue.

 

Nous souhaitons présenter toutes ces formes, tous ces univers de clowns.

illustration de l'article

Un festival fidèle à l’éducation populaire

Mêlant les publics, les partenaires, les lieux et les pratiques, le TGCMC souhaite faire oeuvre d’éducation populaire, en instaurant une relation de partage de "culture" avec ses partenaires et les citoyens.

 

Cet enracinement se concrétise, depuis la 1ère édition, par la collaboration avec de nombreux groupes d'artistes amateurs, d'associations d'éducation populaire et les centres sociaux-culturel de quartier qui font un travail si important pour le lien social.

 
L’Association du Très Grand Conseil Mondial des Clowns avec ses bénévoles assure aux côtés des Matapeste un grand rôle pour l’implication des citoyens dans l’évènement.

Une internationale clownesque

Le clown étant ce personnage qui montre la capacité de l’homme à rire de lui-même, on le retrouve dans toutes les cultures sous une forme ou une autre. Malgré les différences culturelles, nous rions tous fondamentalement des mêmes choses.

 

Le Très Grand Conseil Mondial des Clowns souhaite contribuer à la rencontre et à l’échange entre les cultures autour de l’art du clown en développant des coopérations entre clowns et festivals de clowns à travers le monde.

illustration de l'article

Depuis 2003, le TGCMC a accueilli des clowns venus des quatre coins du monde.
 
Allemagne, Angleterre, Belgique, Espagne, Hollande, Italie, Luxembourg, Suisse, Suède, Norvège, Bulgarie, Russie, Bénin, Burkina Fasso, Mali, Namibie, Turquie, Madagascar, Chine, Japon, Vietnam, Argentine, Brésil, Chili, Mexique et Etats-unis.

illustration de l'article

Photographies

Les Matapeste
Krissie Illing
Cie Palyaço Modern
Xavier Verlon - Pour l'Instant
Hélène Ventoura
Delphine Bareau
Sacha Licedei

bouton Facebookbouton Twitterbouton YouTube